Blog Déménagé Ici

http://mooshy.fr/

Publicités

L’UE et le Japon prêts à négocier un accord de libre-échange

L’Union européenne et le Japon ont accepté samedi le principe de négociations en vue de conclure un accord de libre-échange, alors que l’économie de l’archipel doit faire face aux conséquences du tsunami et de la catastrophe de Fukushima.

La décision, très attendue par Tokyo qui militait en ce sens depuis longtemps, a été annoncée à l’issue d’un sommet à Bruxelles entre les représentants de l’UE et le Premier ministre japonais Naoto Kan.

« Nous avons encore un long chemin à parcourir, mais l’objectif à présent est clair », a déclaré au cours d’une conférence de presse le président de l’UE, Herman Van Rompuy.

« En exprimant leur intention de travailler ensemble en vue d’un accord de libre-échange, les deux parties ont réalisé un grand pas en avant », a-t-il ajouté.

« Les dirigeants lors du sommet sont convenus d’engager le processus en vue de négocier un accord de libre-échange approfondi et complet ainsi qu’un accord de partenariat économique incluant toutes les questions d’intérêt mutuel », souligne une déclaration commune.

Parmi les domaines qui devront être abordés dans l’accord : les droits de douane, les obstacles non douaniers au commerce, les services, l’investissement, les droits de propriété intellectuelle, les conditions de concurrence et les marchés publics.

Les Européens, en particulier, attendent que Tokyo s’attaque à la question de ses barrières commerciales et de ses restrictions d’accès aux marchés publics imposées aux entreprises étrangères. Ces dernières sont critiquées tant par la Commission européenne que par des patrons européens.

(Source AFP)

Happatai – Yatta (better quality)

YATTA! est une chanson du groupe comique japonais Happa-tai. Yatta est un mot japonais signifiant « c’est fait ! », « je l’ai fait ! », « prêt ! » ou « d’accord ! ». Elle devint très populaire sur internet de par la distribution du clip vidéo et, dans les pays anglophones, d’une animation flash appelée « Irrational Exuberance ».

La chanson fut jouée pour la première fois sur l’émission de scène comique japonais Warau inu no bōken (笑う犬の冒険?, « Aventures du chien riant »), où les rôles des membres de Happa-tai étaient joués par des comiques japonais célèbres.

Le clip montre les membres du groupe chantant et dansant en ne portant que des slips recouverts d’une grande feuille verte. La chanson est d’un tempo rapide, de style pop motivant et positive imitant les hymnes officiels d’entreprises japonaises. La danse synchronisée et les poses exagérées parodient les boys band.

La scène comique est une réaction au moins en partie ironique des tentatives de la part du gouvernement japonais de rester optimiste face aux troubles économiques du pays. Elle met en scène des hommes appauvris au point de n’avoir qu’une feuille pour recouvrir leur sexe (quoiqu’ici les feuilles soient attachées aux slips), mais ayant encore irrationnellement confiance en leur succès futur. Elle fait la satire de beaucoup de stéréotypes de la culture japonaise, comme lors de l’interlude musical dans une rue pleine de pétales de sakuras.

Le 18 avril 2001, le single YATTA! est publié sous le label Pony Canyon au Japon. Il atteint la sixième position sur le hit-parade japonais et devient album triple platine en seulement quelques semaines.

Quoique la chanson fût humoristique, les internautes étrangers ayant vu le clip le croyaient souvent sérieux, probablement dû aux effets spéciaux et le style, particulièrement soignés. L’incompréhensibilité des paroles de ce clip en japonais augmenta probablement sa popularité.

La chanson et son clip sont devenus des private jokes disséminées sur beaucoup de sites web, comme ce fut le cas pour la phrase All your base are belong to us, et beaucoup de clips vidéo s’en sont inspirés.

Le groupe Happa-tai a joué YATTA! sur une émission de télévision américaine, Jimmy Kimmel Live. Le présentateur de l’émission, Jimmy Kimmel, s’est comparé à Ed Sullivan lors de la première représentation des Beatles aux États-Unis.

le Japon, deux mois après

Le 11 mars dernier, un séisme de magnitude 9 et un tsunami géant se sont abattus sur le Japon, suivi de près par l’accident nucléaire de Fukushima. Un bilan qui fait état de 15.000 morts et 10.000 disparus. Certains corps n’ont jamais été retrouvés.

la situation reste difficile à Fukushima

La situation dans la centrale de Fukushima reste préoccupante. Il faudra encore plusieurs mois pour faire refroidir les réacteurs et ainsi baisser la radioactivité. Le contrôle de la situation n’est ainsi pas encore assuré alors que la crainte est à la pollution marine.

Fukushima : des ouvriers dans le réacteur n°1

Près de deux mois après le tsunami à l’origine de l’accident de la centrale de Fukushima, treize ouvriers munis de combinaisons de protection et de bouteilles d’oxygène ont pénétré dans le bâtiment d’un réacteur endommagé afin de réparer ses circuits de refroidissement.

Une feuille de route pour Fukushima

Tepco, l’opérateur de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima (Nord-est du Japon), Tepco, a estimé qu’il faudrait environ trois mois pour commencer à réduire la radioactivité et entre six et neuf mois pour refroidir les réacteurs.

message to japan from Criminal Minds

Previous Older Entries